Valenciennes lyon vafc ol nunges

[34ème journée de L1] Valenciennes FC - O. Lyonnais

Quand Valenciennes a une faim de Lyon...


Ils l'ont fait ! Les joueurs d'Antoine Kombouaré ont réussi l'exploit de battre le champion de France en titre (2-0) grâce à deux buts de Johan Audel, en grande forme samedi soir, dans une ambiance des plus grands soirs à Nungesser.
Annoncés plus que favoris, les Lyonnais n'ont pas été capable de mettre les Valenciennois en danger hier soir, pour le compte de la 34ème journée de Ligue 1, tant ces derniers se sont battus pour offrir le maintien à leur supporters, dans un stade Nungesser plein à craquer, qui ne demandait qu'à bouillir...
La rencontre sera rediffusée ce soir sur la chaîne de la région Nord-Pas-de-Calais WEO, chaîne n°20 sur la TNT.

Les "garçons" d'Antoine Kombouaré essaieront désormais de refaire sensation, mercredi prochain, en recevant Bordeaux, inarrêtable et encore victorieux dimanche soir face à Sochaux (3-0), Bordeaux qui peut désormais rêver du titre de champion de France, étant à égalité avec Marseille, le suspens est donc réel tant pour le haut du classement que pour le bas...

Une lutte pour le maintien intense :
Dans le même temps, Saint-Etienne laisse échapper l'occasion de sortir de la zone rouge en concédant le match nul face à Nancy (0-0), au stade Geoffroy Guichard. Nancy possède désormais 40 points, tout comme Valenciennes, on voit mal comment les deux équipes pourraient descendre. De son côté, Nantes ne cesse de couler, ces derniers se sont inclinés à domicile dimanche face à la lanterne rouge Le Havre (1-2), qui joue le tout pour le tout, ces derniers n'ayant plus aucun espoir de maintien. L'ancien Valenciennois Steve Savidan et son équipe Normande de Caen ont eux repris de l'air en s'imposant sur le score de 3 buts à 1 face aux Manceaux. L'étau se resserre et VA a désormais 9 orteils en L1.

Le fil du match :
Très offensifs en début de première mi-temps, les joueurs de Claude Puel n'ont pas su garder ce rythme plus de 15 minutes, l'envie était Valenciennoise samedi soir.
23’ Audel 1-0 : En difficulté lors du premier quart d'heure, les Rouge & Blanc ont su tenir et marquer par l'intermédiaire d'Audel, plus rapide que la défense Lyonnaise, suite à une touche rapidement jouée par l’indispensable Pujol, Audel trompe Lloris avec une frappe millimétrée : 1-0 pour Valenciennes !
28’ Audel 2-0 : Danic récupère un ballon sur Toulalan et remet sur Pujol qui passe instantanément pour Audel qui fixe Lloris après avoir encore pris de vitesse la défense et marque le deuxième but Valenciennois.
Le même Audel, très en jambe, aurait pu aggraver le score par deux fois, en première et deuxième temps, un peu trop gourmand le Johan ?

Les notes :
Penneteau 7 : N’a pas été très en danger, mais a su répondre présent quand il le fallait, comme à son habitude.
Ducourtioux 8 : Partout ! Autant défensivement qu’offensivement, il a apporté avec l’aide de Mater sur le côté droit, ne cesse de monter en puissance.
Bisevac 7 : Malgré une erreur en début de match, il a été impeccable durant tout le reste du match, heureux comme un gosse au coup de sifflet final !
Rafael 7 : Héroïque sur le tacle salvateur en début de rencontre, le capitaine a été impérial comme toujours.
Tiéné 7 : A apporté offensivement, avec ses dribbles laissant la défense sur place, manque de puissance dans sa frappe pour tromper Hugo Lloris.
Sanchez 8 : Énorme, c’est le mot qui définit sa prestation de samedi, il était partout et a été très précieux défensivement, du Sanchez que l’on aime !
Bangoura 8 : LA révélation de cette fin de saison côté Valenciennois, après la montée en puissance de Jonathan Lacourt, le Guinéen profite du temps de jeu pour montrer ses qualités techniques, et Nungesser apprécie !
Mater 7 : N’a, une fois n’est pas coutume, rien lâché; l’enfant du pays a fait un match plein.
Danic 7 : En forme hier soir, Danic aurait pu marquer et faire une nouvelle fois la dernière passe sur Audel. A l’origine du deuxième but Valenciennois. Remplacé par Sebo à la 78’, qui a tout donné
Audel 8 : Un doublé devant son ancien entraîneur face au champion de France... What else ? Remplacé par Jeovanio à la 74’
Pujol 8 : A l’origine des deux buts, a été encore excellent dans son rôle de fixation, ovationné par le stade à la fin du match, l’inévitable Pujol ! Remplacé par Pieroni à la 84’, qui retrouve là les terrains.

Résumé Jour de Foot : http://www.youtube.com/watch?v=A4wWmKjZzbM

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×